Mieux comprendre les noms de domaines

Maintenant que vous savez un peu mieux à quoi servent les adresses IP, nous allons parler des noms de domaines.

1 – A quoi sert un nom de domaine ?

Maintenant que vous savez un peu mieux à quoi servent les adresses IP, nous allons parler des noms de domaines.

Déjà, c’est quoi un nom de domaine (ou NDD) ? Un exemple de nom de domaine :
apresta.fr est un nom de domaine utilisant l’extension .fr
Un NDD se décompose de plusieurs données :

Le protocole

Le plus connu est surement http:// . Ce protocole demande à charger un contenu de type web non-sécurisé. Il existe le même sécurisé : https:// pour les payements bancaires par exemple.

Le sous-domaine

Le sous domaine le plus utilisé est www (World Wide Web). Vous pouvez néanmoins en utiliser d’autre comme forum, boutique, …

Le domaine

Le domaine constitue le principal du nom de domaine. Il doit cibler simplement son contenu, être cour mais compréhensible. Sur sedo.org, on trouve des NDD à vendre très très cher …

L’extension

L’extension, permet de cibler un pays ou une activité précise. Par exemple .fr pour la la France.

2 – Quelles extensions existantes et utiles ?

Faire la liste des extensions serais un peu long et ennuyeux. Alors je vous propose de vous exposer les fondements des extensions de NDD pour mieux les comprendre et les utiliser.

On pourrais trier les NDD existants dans trois catégories :
> Ceux qui sont représentatif d’un pays
> Ceux qui sont représentatif d’une activité
> Les autres ^^

Si vous souhaitez que votre site soit trouvé dans les moteurs de recherche français, vous aurez besoin d’un NDD en .fr

Si en plus, votre site est représentatif d’une communauté internet, ou possède une partie blog / forum, vous pouvez vous positionner sur un .net ou .org

Et enfin, si votre site comporte un mode spécial pour les téléphones mobiles, vous pouvez utiliser le .mobi

Le .com est un peu particulier. A al base, il était prévu pour les sites de commerce mais au fil du temps, il est devenu l’extension par défaut pour un gros site ou un site de grande marque. C’est la première extension qui vient à l’idée d’un internaute. Il existe aussi la possibilité pour quelques navigateur de ne pas inscrire d’extension dans l’URL puis de faire CTRL + ENTREE pour y ajouter automatiquement un .com

3 – L’utilité d’un registrar différent de l’hébergeur ?

Pour obtenir un nom de domaine, vous devrez passer par un bureau d’enregistrement en ligne (registrar). Il s’agit d’un site qui va vous permettre de trouver un NDD disponible puis de le réserver dans différentes extensions pour un temps limité.

Sur internet, il est rare d’acheter un bien lorsque l’on parle de serveur, d’hébergement ou de NDD. Le plus souvent, c’est de la location à durée limité. Pour un NDD, le minimum demandé est une location d’un an pour un coût entre 6 à 15 euros en moyenne, par NDD. Certaines extensions sont beaucoup plus cher que la moyenne !
En France, il existe beaucoup de registrar. Gandi fait parti de ceux qui sont très réputé pour leur qualité et leur SAV presque parfait. Vous le verrez par la suite, choisir un bon registrar est une phase très importante pour la viabilité de votre site internet.

Si une personne X souhaite obtenir un hébergement pour mettre son site en ligne, elle va probablement trouver une société qui va lui proposer un pack (NDD + hébergement).
Offre qui parait intéressante et pourtant … un vrai pro de l’internet devrais vous déconseiller cette manipulation. Lorsque vous achetez une voiture, vous passez par un concessionnaire et vous l’assurez chez votre assureur (soit 2 entité différentes). Il faut donc voir le même cas de figure pour l’achat d’un NDD et son hébergement : Si un jour votre hébergement ne vous convient plus, vous pourrez en changer sans avoir de soucis avec vos NDD.

4 – Le cyber-squating et comment le contrer ?

Je vais prendre comme exemple un projet de site internet qui porte le nom suivant :
formations de dentistes sur Paris

Le NDD possible et retenu sera sûrement formations-dentistes.fr
Et voici un soucis … imaginez que votre site fonctionne très bien 1 ou 2 ans après son lancement. Vos concurrents ou autres sociétés remarquent que beaucoup de personnes cherchent ‘formations dentiste’ dans les moteurs de recherche.

Ils vont alors regarder si le NDD formation-dentiste.fr serait disponible. Si oui, il peuvent y mettre leur site ou un contenu plus embêtant. Dans les deux cas, cela risque vite de vous nuire !

Dans la même idée, ils peuvent acheter sans tirets !
Comment contrer cela ? Sois vous avez déposé une marque et enregistré un NDD concernant cette marque et donc vous avez ‘normalement’ certains droits dessus, sois vous louez le plus de variantes possibles … mais cela à un coût !

5 – DNS et disponibilité

Récapitulons, d’un coté les serveurs en masse relié par le réseau. D’un autre, les adresses IP pour identifier un serveur parmi les autres et enfin, les noms de domaines pour ne pas avoir à mémoriser les IP WAN. Mais qui gère ces attributions ?
En fait, pas qui mais plutôt quoi. On parle des DNS (domain name system). Les DNS sont comme des annuaires pour dire qu’une personne qui veut afficher le contenu de formations-dentistes.fr sera renvoyé vers le serveur 88.182.197.81 (par exemple).

C’est utile par exemple si vous venez à changer d’hébergement mais que vous restez chez le même registrar pour vos NDD. Vous n’aurez alors qu’a modifier les DNS du NDD vers le nouvel hébergeur.

Je vous disais un peu plus tôt que le choix d’un bon registrar est important, mais pourquoi ? Pour la disponibilité des serveurs de DNS.Pour faire simple, il ne sera pas pratique qu’un visiteur qui veulent se rendre sur le site formations-dentistes patine devant une page blanche simplement parce que le serveur de DNS à planté ou qu’il est surchargé de requêtes et donc très lents !

Un registrar de qualité passe par de très bons serveurs DNS ou une gestion externalisé (par un autre organisme).

Partage cet article !

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

Vous aimerez aussi

On en parle dans notre Lab !

Prestations complémentaires